Paléontologie et archéologie en Normandie

Colloque des 40 ans de l’Association paléontologique de Villers-sur-Mer

APVSM 26, rue du Général De Gaulle, 14640 Villers-sur-Mer

À l’occasion de sa séance du 6 décembre 2018, la section sciences, histoire des sciences et des techniques et archéologie industrielle du Comité des Travaux Historiques et Scientifiques (CTHS) a accordé son parrainage au colloque organisé par l’Association paléontologique de Villers-sur-Mer (APVSM) à l’occasion du quarantième anniversaire de cette société savante qui se tiendra les 5-6 octobre 2019 à Villers-sur-Mer.

L’APVSM a été fondée en 1979 par un groupe d’amateurs de fossiles, désireux d’échanger leurs connaissances et expériences. Le but statutaire de l’APVSM est « de promouvoir la connaissance de la paléontologie et des disciplines scientifiques s’y rapportant telles que la géologie et l’archéologie ».

Journée d’étude, Rouen, communications et présentations

Table ronde 1 : Cadre historique des politiques d’inventaire

Continuer la lecture

Résumés des communications à la journée d’étude (Rouen, musée des Beaux-arts, 10 novembre 2018)

Table ronde 1 : Cadre historique des politiques d’inventaire. Modérateur : Eric Buffetaut (CTHS)

« La liste des insectes des environs de Boulogne-sur-Mer de Georges Dumont de Courset (1746-1824). Un exemple d’inventaire naturaliste au XVIIIe siècle » Piotr Daszkiewicz (CTHS)

Les archives de la Société royale de Médecine, conservées à l’Académie de Médecine, conservent plusieurs mémoires du savant botaniste et agronome, le baron de Courset. La Liste des insectes que j’ay ramassé en Boulonnois, rangés suivant la méthode de Geoffroy dans son histoire abrégée des insectes des environs de Paris se trouve parmi ces documents. Ce document, inédit et jusqu’à présent inconnu des historiens, contient environ 200 noms d’espèces d’insectes appartenant aux divers ordres avec leur description en français

et parfois aussi avec des informations sur leur occurrence et leur écologie. Dumont de Courset prépara cette liste en réponse à l’appel de la Société royale de Médecine qui souhaitait connaître « les espèces d’insectes les plus communes dans un pays ». Le démarche et la préparation de cette liste s’inscrit parfaitement dans la logique des inventaires du XVIIIe siècle.

Continuer la lecture