AAC Journée d’étude : Collections techniques et scientifiques en quête d’enquêtes

La Section des sciences, d’histoire et patrimoine des sciences et des techniques et de l’archéologie industrielle du Comité des travaux historiques et scientifique (CTHS) et le musée des Arts et Métiers organisent une journée d’étude : “Collections techniques et scientifiques en quête d’enquêtes : Ce que révèlent les objets et leurs archives”.

Elle se tiendra le samedi 23 novembre 2024 au musée des Arts et Métiers.

Parrainage du colloque “Patrimoine de la chimie”, Rennes, 23-24 novembre 2023

Dans sa réunion du 8 juin 2022 et sur proposition de son bureau, la section des Sciences, histoire des sciences, des techniques et archéologie industrielle du Comité des travaux historiques et scientifiques (CTHS) a décidé à l’unanimité de distinguer le colloque « Patrimoine de la chimie. Le laboratoire : ses bâtiments, ses instruments et ses chimistes » (Rennes, 23-24 novembre 2023) en lui accordant son parrainage scientifique.

Qu’apprend-t-on en étudiant les météorites ?

Mercredi 17 mai 2023 à 18h : Conférence en ligne de Mme Brigitte Zanda, membre de la section Sciences, Histoire des sciences, des techniques et archéologie industrielle du CTHS.

Fragments de corps planétaires du Système solaire détachés lors de collisions et finissant leur course sur la Terre, les météorites sont considérées comme des sondes de l’espace et du temps. En effet, elles sont issues de plus d’une centaine de corps variés (astéroïdes, mais aussi la Lune et Mars), et nous renseignent sur leur géologie de surface et même sur leur évolution interne. Certaines météorites proviennent de corps planétaires qui, à la différence des planètes et de la Lune, n’ont que peu évolué depuis leur formation il y a plus de 4,5 milliards d’années. Leur étude nous renseigne sur les matériaux et processus à l’origine des premiers solides du Système solaire.

Inscription gratuite mais nécessaire à congres@cths.fr ou à secretariat@cths.fr

Journée d’étude 10 juin 2023 : Maurice Daumas (1910-1984) : Historien, conservateur et muséologue des sciences et des techniques

« Par l’importance et la diversité de son œuvre, par l’énergie de son action, par la richesse des orientations nouvelles qu’il s’est efforcé de promouvoir, Maurice Daumas a contribué avec beaucoup d’efficacité au renouveau et au développement des études d’histoire des sciences et des techniques en France. », René Taton[1]

Cette journée d’étude, organisée par le musée des Arts et Métiers et le CTHS (section Sciences, histoire des sciences et des techniques et archéologie industrielle), s’attachera à l’œuvre de Maurice Daumas, chimiste, historien et professeur, grand promoteur de la culture scientifique et technique, conservateur de musée engagé dans la sauvegarde et la préservation du patrimoine scientifique, technique et industriel. Il fut également, dans sa jeunesse, un militant syndicaliste et collaborateur au périodique Combat d’Albert Camus (1913-1960).

Chimiste de formation, attentif à la transmission des connaissances, Maurice Daumas publie en 1941 un ouvrage de synthèse, dans la collection Que sais-je ? (dont il est l’un des fondateurs), sur le thème porteur des « matières plastiques ». Il se tourne, au même moment, vers l’histoire des sciences et publie en 1955 un ouvrage très remarqué sur Lavoisier, théoricien et expérimentateur. Ce titre résume à lui seul les deux pivots de la pensée et de l’œuvre de Daumas : la théorie et l’expérience, l’une n’allant jamais sans l’autre.

Continuer la lecture